Bio

Maître de con­férences à l’U­ni­ver­sité de Nantes (IUT La Roche-sur-Yon) depuis sep­tem­bre 2017 en Sci­ences de l’In­for­ma­tion et de la Com­mu­ni­ca­tion (SIC).

Je donne des cours en cul­ture numérique, analyse de l’im­age, médi­a­tion cul­turelle, veille infor­ma­tion­nelle, sémi­olo­gie de l’e­space édi­to­r­i­al, philoso­phie de la tech­nique, anthro­polo­gie de la nature, études queers et féministes…Parallèlement, je mène des recherch­es dans un lab­o­ra­toire de lit­téra­ture (LAMO) sur la cul­ture numérique, d’un point de vue méthodologique/épistémologique, ain­si que sur les pra­tiques créa­tives, édi­to­ri­ales, lit­téraires, activistes et les écri­t­ures alter­na­tives de la recherche sci­en­tifique (pod­cast, per­for­mances, etc.).

Pour ma “pro­duc­tion sci­en­tifique”, c’est par ici.

La matière est hétéro­clite, par­fois bizarre, sur ce site ; elle me ressem­ble : je passe de l’his­toire du texte et de l’écri­t­ure à l’hyp­nose, la mys­tique, la télé-réal­ité, ma famille, le pod­cast sci­en­tifique. Nous n’avons pas à ren­dre cohérent ce qui nous ani­me, même si j’en com­prends la néces­sité pro­fes­sion­nelle. De mon côté, je n’ar­rive pas à faire autrement ; je vais là où je suis, où se trou­ve mon désir. C’est pourquoi je n’ai pas découpé mes intérêts en autant de sites, qui per­me­t­trait de pra­ti­quer une “ségré­ga­tion des moi”. Je suis con­tin­uelle­ment tra­ver­sé par toutes ces dimen­sions, ces intérêts, qui débor­dent, s’in­vi­tent dans mes recherch­es et inverse­ment ; je me présente com­plet et frag­men­té ; inco­hérent, vivant ; indéfi­ni ; queer.

Pour me join­dre, c’est par là : marc.jahjah[arobase]univ-nantes.fr