République et Christianisme ou l’émergence méthodique d’une Hyper-République

Depuis quelques semaines, je lis les oeu­vres de Péguy (1873–1914), que je con­nais­sais surtout pour sa poésie d’in­spi­ra­tion chré­ti­enne. Mais Péguy était aus­si un essay­iste (de grand tal­ent, d’ailleurs). Dans Notre jeunesse (1910), il écrit : Le mou­ve­ment de dérépub­li­can­i­sa­tion de la France est pro­fondé­ment le même mou­ve­ment que le mou­ve­ment de sa déchris­tian­i­sa­tion. C’est…

Poursuivre la lecture →

Ethnographie de l’écriture imaginale : soin, éthique, politique

(À mes ami.e.s ; aux êtres imag­in­aux) J’ai par­ticipé le 21 mai 2021 au sémi­naire d’Em­manuel Souch­i­er et Anne Zali, “Chemins d’écri­t­ures”, qui por­tait cette année sur la “résis­tance” — le sémi­naire existe depuis 7 ans main­tenant. La con­férence devrait être pub­liée quelque part, sous une forme plus académique — je tiens néan­moins à en…

Poursuivre la lecture →

Tu lâches toujours des vues sans répondre !”

On sait que la machiner­ie amoureuse est en par­tie une affaire de signes (Barthes, Deleuze, Ibn Hazm), à par­tir de laque­lle s’éla­borent des trames, des intrigues, des tac­tiques : répon­dre, ne pas répon­dre, atten­dre un peu, ne pas dévoil­er trop vite ses cartes…encore faut-il que les deux par­ties aient inté­gré le même jeu de lan­gage…

Poursuivre la lecture →

Les voix que j’entends

Pour qui pra­tique la con­ver­sa­tion écologique (ou “auto­hyp­nose”), c’est un phénomène ordi­naire, banal : dans l’en­tre­baîlle­ment, entre veille et som­meil, fugi­tives et farceuses, nous voyons des images ; nous enten­dons des voix ; par­fois même, nous sen­tons — ma langue minérale. Nous ne faisons que met­tre au jour, enfin pos­sédés, le proces­sus transin­di­vidu­el qui nous…

Poursuivre la lecture →

Comment les lieux familiers se superposent et nous possèdent

Mes par­ents vivent à une trentaine de km de Mar­seille main­tenant, après 30 ans passés dans le 8ème arrondisse­ment près de la mer, du parc Pas­tré et du lycée Mar­seilleveyre. Ils sont par­tis sans regrets — nous n’aimions pas beau­coup ce “petit apparte­ment à l’hor­i­zon­tal” à qui j’en­voy­ais des let­tres. *** L’actuelle mai­son n’est pas…

Poursuivre la lecture →